Dimako : Orient’s Sugar & Industry veut produire de l’électricité à base des déchets de canne à sucre.

Le projet porté par le consortium camerounais, brésilien et italien envisage également pour l’horizon 2022 augmenter sa production annuelle de maïs à 360 000 tonnes et celle de soja à 140 000 tonnes.

La dernière évaluation technique des projets conduits par le groupe Orient’s Sugar & Industry S.A (OSI S.A) s’est effectuée le 24 mai 2019 par une mission interministérielle (ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt) ; ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) ; ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) ; ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader). Cette dernière avait pour objectif le développement d’une chaîne de valeurs basée sur la production et la transformation de la canne à sucre et du maïs à travers une unité de production industrielle à Dimako. Ceci suite à une demande d’accompagnement adressée par Samuel Bebey Motto Essombe, le Directeur général d’OSI S.A.

Sur le terrain à Kandala, localité près de Dimako, la délégation interministérielle conduite par Bruno Ntakeu, le Directeur de l’industrie au Minmidt, a visité les vastes plantations pilotes de canne à sucre, piment et maïs. Un peu plus d’un an après cette mission d’évaluation, la production pilote d’OSI S.A s’élève à de dizaines de milliers de tonnes collectées sur 200 ha de plantations de canne à sucre, maïs doux et piment. Le cap est désormais mis sur 2022. Orient’s Sugar & Industry S.A envisage réaliser un projet de 53 milliards de FCFA, d’après les projections de son Directeur général. OSI S.A veut ainsi faire passer sa production annuelle de maïs à 360.000 tonnes et à 140.000 tonnes celle de soja, dont la production intensive est également attendue dans le bassin de Dimako. « nous voulons participer de manière effective et décisive à l’autosuffisance alimentaire, à la lutte contre les importations des produits, et à la création des emplois. Nous voulons par ailleurs booster la production agricole du Cameroun», a confié Samuel Bebey Motto Essombe. Dans un autre registre d’investissement, le Directeur général d’OSI S.A entrevoit dans les mêmes délais, produire de l’énergie électrique à base des déchets de canne à sucre par cogénération.

 


Print